Serge Fluet collecte les Macrolophus installés sur ses soucis. (© A. Dupleix) La punaise prédatrice, Macrolophus pygmaeus, est incontournable pour lutter contre les ravageurs,– aleurodes et mineuse Tuta absoluta –, notamment sur tomate et aubergine

Forte participation aux journées PNPP de l’Itab. La prochaine édition aura lieu en 2018. (crédit photo : Frédérique Rose) Foisonnement d’informations les 26 et 27 avril 2016 à Paris : les journées PNPP (préparations naturelles

Le taupin attaque de nombreuses cultures légumières, et les méthodes de lutte sont basées surtout sur la prophylaxie : éviter les précédents prairies, biner le sol en été, favoriser la faune auxiliaire. Des produits à

La Serail, station d’expérimentation de Rhône-Alpes, explore les pistes de lutte contre la mouche mineuse du poireau. Malgré leurs contraintes, les filets restent les plus efficaces. La protection phytosanitaire, elle, ne fait pas encore ses

Halyomorpha halys, ou punaise diabolique au stade adulte (crédit photo : Arnaud Conne - Agroscope) Tuta absoluta, Drosophila suzukii sont des exemples déjà bien connus de ravageurs récemment arrivés en Europe. Mais bien d’autres organismes

Valérie Balmès - laboratoire de santé des végétaux de l'Anses (crédit photo : Anses) INTERVIEW de Valérie Balmès - ANSES : L’ordre des diptères réunit 150 000 espèces très différentes sur toute la planète. Valérie Balmès,

Larve de carpocapse (crédit photo : G. Libourel - Grab) Face aux résistances des carpocapses à certaines souches de virus de la granulose, l’alternance de différentes souches est préconisée.

filet en maraîchage (crédit photo : Yannick Halloin) Lâchers d’auxiliaires, biodiversité, filets ou associations de cultures : deux maraîchers, Jean-Yves Francart, à Aureille (Bouches-du-Rhône) et Yannick Halloin, à Bois-de-Céné (Vendée) témoignent sur leurs différentes méthodes

Drozophila suzukii sur fraise (crédit photo : Agroscope) Piégeage de masse, filets, traitements, répulsifs, parasitoïdes, biodiversité… Les pistes de recherches fleurissent pour combattre la terrible mouche. Pas encore de recette miracle, mais une certitude :

protection de cultures maraichères (crédit photo : Yannick Halloin) Les maraîchers bio ne cessent d’expérimenter. Limiter les problèmes sanitaires sur leurs cultures est un défi quotidien. Les maladies et ravageurs ne les épargnent pas, sans

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.