L’UE représente 39 % des surfaces de grandes cultures bio dans le monde. (Crédit : C. Rivry-Fournier) À la demande d’Intercéréales et de Terres Univia, l’Agence Bio vient de publier une étude sur l’évolution des

Sans eau, c’est le désert. Plus rien ne pousse. D'où des risques de conflits pour avoir accès à la nourriture venue d’ailleurs, et des vagues d'émigration humaine. Scénario catastrophique ? Vision anxiogène ? Élucubrations des adeptes de

Pluie, orage, vent ou chaleur : dans toutes les filières de production, les facteurs météo conditionnent la réussite des cultures. Comment les bio s’accommodent-ils des aléas climatiques ? Comment s’informent-ils ? Existe-il des services spécifiques pour eux ? L’actualité a

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.