Désherbeur thermique Bailly de Romain Berteloot. (© Civambio 66) Le désherbage thermique reste une option pour désherber. Cependant, il s’adapte surtout à un certain type de cultures, comme la carotte. Son principal atout : supprimer

Pierre Robin, conseiller à la chambre d’agriculture de Côte-d’Or. (© JM. Poupeau) “Partir sur de bonnes bases” Comme partout en France, la vague de conversions suscite des inquiétudes d’ordre technique. Pierre Robin, conseiller à la chambre d’agriculture de Côte

Dégâts de l’hoplocampe sur fruit. (© B. Gandubert) La station expérimentale de La Morinière, en Indre-et-Loire, expérimente depuis trois ans des produits à base de Quassia amara pour lutter contre l’hoplocampe du pommier. Les résultats

Nous vous offrons vos entrées  pour LA TERRE EST NOTRE METIER 2016, qui se déroulera les 28 et 29 Septembre, à Retiers (35), en Bretagne.   *Dans la limite des places disponibles

L’usage du robot de traite se développe. Mais il est souvent associé à un pâturage limité, voire inexistant. Qu’en est-il en agriculture biologique ? L’outil est-il envisageable avec un système pâturant ?

Finis les surplus de stocks congelés : la demande est aujourd’hui plus forte que l’offre. Et la filière porc bio accueille de nouveaux producteurs.

  C’est un record pour la bio francilienne, même comparé à 2015, année déjà faste ! Plus de 1 000 hectares identifiés sont en conversion bio depuis début 2016 (1). La dynamique des conversions en grandes cultures

Les partenaires du projet européen Co-Free ont travaillé pendant quatre ans à la recherche des stratégies pour remplacer le cuivre. Le produit miracle est loin d’être arrivé sur le marché. Combiner les leviers reste la

D’après le Pôle conversion, Vienne, Deux-Sèvres, Charente et Charente-Maritime devraient cumuler, en 2016, plus de 200 conversions avec des superficies moyennes de moins de 60 hectares. (© F. Ripoche) Rendez-vous annuel, le Mois de la

Catherine Experton - Itab (© A. Coulombel) INTERVIEW : Catherine Experton, responsable de la commission élevage de l’Itab. “La bio doit être exemplaire et innovante”    Biofil : Comment l’Itab aborde-t-il le bien-être animal ? Catherine Experton : Le bien-être

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.