Hoplocampe du pommier : Quassia amara fait ses preuves

Dégâts de l’hoplocampe sur fruit. (© B. Gandubert)

Dégâts de l’hoplocampe sur fruit. (© B. Gandubert)

La station expérimentale de La Morinière, en Indre-et-Loire, expérimente depuis trois ans des produits à base de Quassia amara pour lutter contre l’hoplocampe du pommier. Les résultats sont très encourageants et les produits efficaces sur les jeunes larves.

L’ hoplocampe du pommier, petit hyménoptère, a été considéré comme un ravageur secondaire pendant de nombreuses années car peu présent dans les vergers, introduit Benjamin Gandubert, de la station expérimentale de La Morinière, lors des journées techniques PNPP de l’Itab, le 27 avril 2016. Or il est maintenant en recrudescence. De nombreux arboriculteurs bio, en lien notamment avec la station ont des soucis à cause de ce ravageur.”

Tester le Quassia amara

De la bibliographie et des travaux de recherches antérieurs sur la station nous ont mis sur la piste des produits à base de cette plante.” Le Quassia amara est une espèce tropicale. Deux molécules en sont extraites : la quassine et la néoquassine.

(…)

Frédérique Rose

Lire l’intégralité de l’article dans le Biofil n°107 – sept-oct. 2016

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.