Valérie Balmès - laboratoire de santé des végétaux de l'Anses (crédit photo : Anses) INTERVIEW de Valérie Balmès - ANSES : L’ordre des diptères réunit 150 000 espèces très différentes sur toute la planète. Valérie Balmès,

Plus de 90 personnes intéressées par les semences paysannes, le 22 septembre 2015 sur la plateforme de démonstration d’Agrobio Périgord. (crédit photo : Agrobio Périgord) Agrobio Périgord est à l’initiative du projet L’Aquitaine cultive la biodiversité, mené par

la bio dans les 13 nouvelles régions fin 2014 (carte : C. Rivry-Fournier ) Fusions, refontes, restructurations… Dans les 13 nouvelles régions, l’heure est aux grandes manœuvres. Les structures de développement de la bio rebattent

Mélange féverole-pois protéagineux, structurant, convient à tous types de sols à partir du moment où il y a de la fraîcheur et de l'humidité, rapporte Pascal Rougier. (crédit photo : P. Rougier) L’autonomie alimentaire est

Larve de carpocapse (crédit photo : G. Libourel - Grab) Face aux résistances des carpocapses à certaines souches de virus de la granulose, l’alternance de différentes souches est préconisée.

La technique du pied de cuve fonctionne bien sur rouge. Les projets de recherche à venir se pencheront sur la création d’outils de maîtrise en blanc et rosé. (crédit photo : S. Leucart) Quels outils

Après installation, la piloselle tient la terre sur le talus (crédit photo : Alex Siciliano) L’enherbement limite l’érosion des sols, améliore la biodiversité, augmente le taux de matière organique… mais il peut concurrencer la vigne.

Yvan Gautronneau, ancien chercheur à l’Isara de Lyon, plaide pour un labour agro-écologique réalisé en alternance avec un travail du sol simplifié. (crédit photo : JM Poupeau) Diabolisée par les uns, jugée indispensable par les

Jean Luc Charbonneau, directeur de Biogaronne (à gauche) et Guillaume Vlemmings, producteur bio et gérant. (crédit photo : Biogaronne)Pour répondre au marché, Biogaronne recherche de nouveaux producteurs dans le Sud-Ouest.

Variété Juliet. INDICATEURS : En fruits à pépins, la récolte bio française 2015 est très satisfaisante, surtout en pommes, moins en poires d’automne et d’hiver.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.