La nouvelle caméra Steketee IC Light est capable de reconnaître toutes les couleurs de culture sur plusieurs rangs et peut travailler même dans la pénombre ou au lever du jour. (Crédit photo : J-M.

En moyenne, la Scea produit 17 à 18 tonnes de maïs-doux par hectare (crédit photo : J. M. Poupeau) À Onesse-Laharie, en Haute-Lande, la Scea Domaine de Chante Caille cultive du maïs doux sous contrats

Jacques Frings devant ses pondoirs (crédit photo : J. Frings) Jacques Frings est maraîcher, arboriculteur et céréalier. Les œufs qu’il produit avec moins de 250 poules satisfont sa clientèle. Le bâtiment a été modernisé pour

Pulvérisateur S2V de la société Gar Melet à deux turbines tournant en sens contraire. (Crédit photo : F.Rose) Journée remplie au CTIFL de Lanxade (24), où plus de 200 producteurs et techniciens se sont retrouvés

Écimeuse JR 640 de la société Agri-Distribution. (Crédit photo : J-M. Poupeau) Les constructeurs d’écimeuses étaient très présents sur le salon Tech & Bio, signe de l’intérêt très marqué des céréaliers pour des outils souvent

Isabelle Farconnet élève 6 000 pondeuses bio en contrat de reprise à Saint-Bonnet-de-Chavagne en Isère. Si le bâtiment est éclairé naturellement en journée, complété de lumière artificielle lorsque nécessaire, les poules ont un «

L’auxiliaire Macrolophus pygmaeus s’attaqueà Tuta absoluta, mais aussi aux aleurodes,acariens… (crédit photo L. Camoin – CA13) Le papillon reste une menace pour les producteurs de tomate. Les outils de lutte existent et sont efficaces… s’ils

La nouvelle gamme de herses étrilles NG de la société ETR Breton (ici en 1,6 m). (Crédit Photo J-M. Poupeau). Le constructeur champardennais présentait à Tech & Bio 2015 sa nouvelle herse étrille NG, dont

Gilles Salitot, ingénieur Méthodes et Références, a piloté les essais pour la chambre d’agriculture de l’Oise. Oui aux associations de céréales et protéagineux, sous réserve qu’elles soient constituées d’une seule céréale et légumineuse.

Philippe et Patricia Bonnaire élèvent 15 000 pondeuses avec leur fils à Mainbresson dans les Ardennes (crédit photo : I. Bonnaire). « Booster » de la filière bio, la production d’œufs n’est pas sans risque. Fragiles, les

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.