Les risques de maladies du bois, dont l’esca, et de la flavescence dorée conduisent les vignerons à être vigilants sur leurs plantations. Mais quelle est la qualité du matériel végétal disponible sur le marché ? Les

Toujours menacés par la mouche et désormais par la drosophile, les vergers de cerise bio doivent se protéger : la pose de filets est une solution coûteuse mais efficace. Les porte-greffes nanisants pourraient alors trouver tout

Créer un verger bio ne s’improvise pas. Cette prise de risque (évaluée entre 10 000 et 15 000 €/ha selon les espèces en semi-intensif) nécessite réflexions et évaluation des paramètres.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.