Congrès de la biodynamie : se réapproprier le greffage

Les risques de maladies du bois, dont l’esca, et de la flavescence dorée conduisent les vignerons à être vigilants sur leurs plantations. Mais quelle est la qualité du matériel végétal disponible sur le marché ? Les biodynamistes, lors de leur congrès annuel, ont fait le point sur les techniques de greffage.

Viti biodynamie 3

Les greffons doivent être sains, de bonne qualité.

 

« Quand on travaille sur les maladies du bois, on s’aperçoit de la nécessité d’avoir des pieds greffés-soudés de qualité pour réussir ses plantations », insiste François Dal, conseiller en Centre Loire pour la Sicavac (1). « Les vignerons ne savent plus comment on les fabrique. Ils ont perdu ce savoir-faire, et s’en remettent aux pépiniéristes, regrette-t-il. Connaître ces techniques et leurs contraintes peut…

Lire la suite dans Biofil n°99 (mai-juin 2015).

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.