Un fongicide à base d’inule visqueuse en économie circulaire

L’inule visqueuse, dans les friches du Roussillon, dont l’extrait produit un fongicide. (crédit : Akinao)

La société Akinao, en partenariat avec l’Université de Perpignan, développe, via le projet Folivarde, un fongicide à base d’inule visqueuse. « Il s’agit d’une plante endémique du Roussillon, très présente en milieu anthropisé, notamment dans les friches », explique Vanessa Andreu chargée de projet à Akinao lors du salon Tech&Bio des 21, 22 et 23 septembre 2021. Un extrait de la plante sert à produire un fongicide contre le mildiou de la vigne et les monilioses du pêcher et de l’abricot. L’entreprise Greentech a racheté le brevet de fabrication de cet intrant. « Nous cherchons à développer la filière amont et aval du produit, renchérit Félix Chaumont d’Akinao. Nous créons des partenariats avec des propriétaires de friches pour récolter l’inule visqueuse. Et en parallèle, nous élaborons des itinéraires techniques pour la cultiver, afin de sécuriser l’approvisionnement. » Akinao récupère ensuite les co-produits issus de la fabrication du fongicide, pour créer et commercialiser du paillis végétal. Les partenaires espèrent l’obtention d’une AMM pour usage phytosanitaire du fongicide en 2025. Les premiers résultats d’expérimentations sont prometteurs, notamment sur monilioses. Contre le mildiou de la vigne, le produit aiderait à diminuer les doses de cuivre.

 

F. Rose

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.