(crédit photo : Symbiose protection biologique) Réussir ses cultures sous abris implique une gestion rigoureuse de l’hygrométrie et de la température pour favoriser la croissance de la plante, limiter le développement des ravageurs et des maladies,

Serge Fluet collecte les Macrolophus installés sur ses soucis. (© A. Dupleix) La punaise prédatrice, Macrolophus pygmaeus, est incontournable pour lutter contre les ravageurs,– aleurodes et mineuse Tuta absoluta –, notamment sur tomate et aubergine

Toujours à la recherche d’innovation, Eliot Coleman a mis au point un système de tunnel plastique mobile, qu’il ne cesse d’améliorer et dont il a présenté la dernière version au Symposium international en maraîchage bio

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.