DOSSIER Conversions : témoignage  d'un éleveur de porcs et bovins laitiers dans la Manche. Jeune installé il y a quatre ans sur l’exploitation familiale, Aurélien Fousse entame la conversion du Gaec à l’agriculture bio. Du lait au

La tendance se confirme : fin mai, le nombre de conversions en bio reste encore très élevé, malgré un léger recul par rapport à 2016, année record. Bonne nouvelle, cette vague est en phase avec

(Dossier Conversions - témoignage) Cultures diversifiées dans le Lot-et-Garonne Pour diminuer les traitements chimiques et ainsi s’inscrire dans la démarche HVE, le Gaec s’est équipé d’une éclaircisseuse et d’une rogneuse. Des acquisitions précieuses qui facilitent

DOSSIER Conversions (partie 2) - témoignage Une conversion crescendo Yves Kerbiriou : “Pour avoir une sécurité financière, on a préféré y aller progressivement”. (crédit Kerbiriou Y.) Étape par étape, le Gaec du Triskell convertit les 42 hectares cultivés

Après une année 2016 record, comptant plus de 20 conversions par jour et un cru 2017 très soutenu, comment envisager l’avenir ? La Fnab, réseau des agriculteurs bio de France, entend confirmer son rôle incontournable de réseau de

Un après-midi thématique organisé par la Chambre régionale d'agriculture de Normandie, Au GAEC du Levant, à Saint André de Briouze (61), de 14h00 à 17h00. Sujets abordés : Les motivations du GAEC pour la conversion bio, l'adaptation du système

Le point réglementation bio avec certipaq La conversion en bio débute lorsque deux démarches sont effectuées : au moment où l’exploitation notifie son activité auprès de l’Agence Bio, et s’engage auprès d’un organisme de contrôle

L’Inra de Rennes a mené une enquête “à grande échelle” sur les motivations et les freins à la conversion. 307 éleveurs de bovins lait et producteurs légumiers de Bretagne et Pays-de-la-Loire ont été sondés. L’Inra

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.