Diversité des modes de protections : des conséquences sur les auxiliaires ?

bande piège

30 arbres sur chaque parcelle sont dotés de pièges en carton ondulé pour réaliser les comptages d’araignées et de perce-oreilles. (Crédit photo : Gaëlle Marliac)

La thèse de Gaëlle Marliac met en évidence plusieurs stratégies de protection en vergers de pommiers. Elle étudie les conséquences des pratiques sur la présence d’auxiliaires du carpocapse et leur taux de prédation. Des différences se notent, mais pas toujours faciles à expliquer.

Les méthodes mises en place pour la protection des vergers de pommiers combinent différentes pratiques, plus ou moins intensives, reflétant la…

Lire la suite de l’article dans Biofil n°101 sept./oct. 2015

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.