Viticulture : des risques élevés de contamination

Les risques de contamination par des produits phytosanitaires existent en viticulture bio, à cause de parcellaires souvent morcelés et de la répétition des traitements. Avec pour conséquences, parfois, des rangs de bordures non récoltés, voire des vins déclassés.

“Dans de nombreux bassins de production, les vignes bio et conventionnelles se touchent. Quand le parcellaire est très morcelé, on voit même des parcelles bio totalement imbriquées dans du conventionnel, indique François Soulard, auditeur et chargé d’affaires chez Aclave-Certipaq. En grandes cultures, les problèmes sont beaucoup moins fréquents et presque toujours liés à une mésentente entre voisins.” Même son de cloche chez Agrocert : “Les cas de contamination les plus fréquents entre bio et conventionnels concernent les vignes et les vergers, pour deux raisons : …

Retrouvez l’intégralité de l’article dans Biofil n°76

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.