Viti : Les plantes couvre-sols à l’essai

Pour évaluer l’intensité de la concurrence, deux surfaces d’implantation de plantain sont testées : localisées sous le cavaillon (à droite) et “en plein”. (© P. Dubois)

Pour évaluer l’intensité de la concurrence, deux surfaces d’implantation de plantain sont testées : localisées sous le cavaillon (à droite) et “en plein”. (© P. Dubois)

La maîtrise des adventices est une pratique à laquelle il est difficile de se soustraire sans risquer de nuire au bon développement de la vigne. Voici des résultats d’essais d’enherbement du cavaillon menés depuis 2011 par l’Association technique viticole du Maine-et-Loire, l’ATV 49.

L’herbe exerce une concurrence vis-à-vis de l’azote, diminuant la croissance et la production de la culture. L’importance de la concurrence est proportionnelle à la surface enherbée. Cependant, l’enherbement des interrangs est une technique pratiquée depuis longtemps afin de maîtriser la vigueur et ainsi de réduire les entassements de végétation et de raisins.

Perrine Dubois

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.