Vins sans sulfites : retrouver la typicité

Pour l’œnologue Arnaud Immelé, l’ajout de sulfites en vinification limiterait la typicité et la complexité des vins. Sur des vendanges à risque, il préconise la pratique de bio-protection : l’apport de levures dès la vendange pour contrôler la population microbienne.

Lionel Boutié est vigneron au Domaine ricardelle de Lautrec.  Depuis 2013, il a lancé une gamme de vins sans sulfites sur une petite partie de sa production. (crédit photo : C. Boutié)

Lionel Boutié est vigneron au Domaine ricardelle de Lautrec. Depuis 2013, il a lancé une gamme de vins sans sulfites sur une petite partie de sa production. (crédit photo : C. Boutié)

“L e SO2 est un bon conservateur mais un mauvais vinicateur !” Un bon résumé de l’intervention d’Arnaud Immelé, œnologue, le 13 janvier 2016 lors du Sival à Angers. Selon lui, il est possible – voire recommandé – de se passer des sulfites pour la vinification…

Lire la suite dans le Biofil n°104 (mars-avril 2016).

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.