Projet Levain Bio : levures et bactéries indigènes à la loupe

Lancé de 2012 à 2015, le projet Casdar Levain Bio regroupe plusieurs partenaires en Aquitaine, Bourgogne, Val de Loire et Languedoc-Roussillon. Entretien, à mi-parcours, avec Patrick Lucas, de l’Institut des sciences de la vigne et du vin à Bordeaux (1).

Quel est l’objectif de ce projet ?

Les vignerons bio ont souvent pour philosophie d’utiliser des micro-organismes indigènes en vinification, que ce soit pour les levures ou les bactéries. L’objectif de Levain Bio, c’est de pouvoir proposer des solutions à ces vignerons – sachant que cela peut concerner aussi des conventionnels – pour leur permettre d’utiliser ces micro-organismes indigènes dans de bonnes conditions de maîtrise, de manière contrôlée. L’idée, c’est de donner des connaissances sur la diversité de ces micro-organismes, et ensuite de mettre au point des protocoles pour les utiliser.

Quels sont vos axes de travail ?

Deux solutions ont été envisagées dès le départ :

(…) Retrouvez la suite de cet article dans Biofil n° 94.

 

(1) Projet coordonné par Patrick Lucas de l’ISVV et Alain Poulard de l’IFV (Institut français de la vigne et du vin) à Nantes. Partenaires : Cab Pays-de-Loire, Sedarb en Bourgogne, Syndicat des vignerons bio d’Aquitaine (SVBA), Itab, SudVinBio, et des lycées viticoles. Le cidre biologique est également concerné.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.