Du bon usage du pulvé

Démonstration terrain, le 4 juillet en Dordogne, d’un des points essentiels de la pulvérisation : le réglage du matériel, qu’il convient de tester au moins une fois en saison au moyen de papiers hydrosensibles.

Viti pulvé 1.resized “Tous les appareils peuvent fonctionner correctement, et assurer une bonne couverture, commence Jérôme Allègre, conseiller machinisme à la chambre d’agriculture de Dordogne et à la FD Cuma. Il faut juste faire les bons réglages. C’est le plus important, et aussi le plus délicat.” Nous sommes à la journée “Eau et agriculture” organisée le 4 juillet par Bio d’Aquitaine et ses partenaires, à Saussignac en Dordogne (lire en encadré). “Et surtout, poursuit le conseiller, il faut confirmer les réglages choisis par des tests à la parcelle.” Des tests au moyen de papiers hydrosensibles, que le technicien s’apprête à effectuer grandeur nature, devant un public d’une trentaine de personnes, sur une parcelle du viticulteur Olivier Roches, avec un appareil à jet porté.

 Bonne répartition des gouttes

“On me pose toujours la question : quel litrage/hectare dois-je utiliser ?, continue Jérôme Allègre.

(…………) Lire la suite dans Biofil n° 89.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.