Les nématodes à galles posent un problème important dans le sud de la France : selon des enquêtes de l’Inra datant de 2010, 40 % des exploitations du Sud-Est y sont confrontées, et notamment en bio.

Dans le Lot-et-Garonne, en maraîchage bio depuis les années 2000, Guillaume Verger privilégie les légumes de qualité, notamment de variétés de tomates anciennes pour les circuits courts. Grâce à 2000 m2 de tunnels, il produit

En Charente-Maritime, Philippe Perrotin, associé à son frère, gère la SARL Les Serres des Anglois. 1 ha de serres et 6 ha de plein champ approvisionnent 15 points de vente au détail par semaine, un magasin de

La station expérimentale légumière de Pleumeur-Gautier dans les Côtes d’Armor, nouvellement re-baptisée « Terre d’essais », a investi en 2012 dans une nouvelle serre chapelle double paroi de 3 000 m2 dédiée aux essais en bio.

En plein essor, les cultures bio sous abris ne manquent pas d’atouts : elles sécurisent les récoltes, assurent une meilleure maîtrise des risques sanitaires, élargissent les calendriers de production… Or, leurs règles de mise en œuvre

« Dans une serre, tout est de notre responsabilité », affirme Jean-Yves Sévère. À la différence du plein champ, l’agriculteur sous abri peut agir sur plusieurs paramètres qui influent sur l’environnement des plantes, d’où la nécessité d’anticiper

Vianney Le Pichon, directeur du Grab d'Avignon, co-organisateur du symposium avec l'Itab et l'ISHS.                         Le maraîchage bio sous abris est en plein essor, dopé par la forte croissance de la demande en légumes frais, et

Augmenter la productivité sous serres avec un film de couverture plastique innovant : tel est le défi de la société PhotoFuel qui propose P-Film®, une innovation de par sa couleur et sa technologie.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.