“Son intérêt est l’ultra polyvalence, ce qui permet de relativiser l’investissement”, assure Pierre Soudan (à gauche sur la photo), co-concepteur du Culti'Track. Le Culti’Track, présenté au dernier Tech et Bio en septembre (voir Biofil 90)

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.