En Provence-Alpes-Côtes d’Azur, le coût et l’efficacité des fertilisants organiques sont évoqués comme l’un des freins aux conversions en bio des lavande et lavandin. Pourtant, des essais montrent l’intérêt de les utiliser. En fertilisation organique,

Étape du voyage sur les plantes à parfum, aromatiques et médicinales organisé en novembre 2014 dans le Sud Est de la France par le Comité Bio du CPPARM (1), le Gaec de Fraysse cultive lavande et

Comment fertiliser les cultures de PPAM bio au plus juste ? Comment différents types d’apports sous forme organique vont-ils modifier les rendements en matière fraîche, en huile essentielle, et les teneurs en huile essentielle ? Éléments de

Pour la lavande et le lavandin (51 % des surfaces de PPAM bio), l’avenir est bien sombre : le dépérissement à phytoplasme du Stolbur s’impose dans les champs. Pépiniéristes, organismes professionnels, producteurs, tous cherchent des perspectives.             “Le dépérissement, on le

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.