Lait, vin, même combat !

“Dans l’immédiat, l’épandage de lait en plein champ, outre qu’il ne manque pas de scandaliser l’opinion, n’est pas d’une grande utilité”, juge Le Point-24/09/09.

Dans un billet pour Le Monde-6/10/09, la présidente de Médecins sans frontières, notant l’absurdité de la situation actuelle poussant les éleveurs à jeter leur lait, réclame le précieux liquide pour les millions d’enfants atteints de malnutrition dans le monde. Pour Sine hebdo-30/09/09, “les multinationales de l’agroalimentaire se sont déjà emparées de toute la distribution du lait […], un monopole partagé par deux ou trois marques, et tous les produits laitiers qu’ils fabriquent ne sont plus que des ersatz pasteurisés sans vie”. Le vin pourrait suivre cette voie avec un goût uniformisé. D’ailleurs, avant que l’offre ne se simplifi e avec le développement des vins de cépage “plus faciles à vendre”, “on voit déjà fl eurir de belles saloperies : vins sans alcool, rosés pâles, vin en pack conditionné comme le lait…”, dénonce la revue.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.