Des terres agricoles gaspillées

Fakir-octobre s’inquiète du grand massacre des terres agricoles.

Le “journal fâché avec tout le monde. Ou presque” raconte qu’un technicien administratif vante un Scot (schéma de cohérence territoriale) proche d’Amiens qui ferait “économiser les sols agricoles et naturels”. Or, un Stadium automobile doit empiéter sur 60 hectares de bonne de terre de ce secteur… Le mensuel fournit un palmarès des projets parmi les plus bêtes. Ainsi, Europa City dans le Val d’Oise est un projet de plus grand centre commercial et de divertissement en Europe où 1000 hectares de terres agricoles sont en jeu. Près d’EuroDisney, un projet Villages nature subventionné par 93,5 millions d’euros de fonds publics concerne 259 hectares de très bonnes terres.

L’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes, va manger 2 000 hectares de bonnes terres mais le constructeur, Vinci, veut réaliser “une tribune des agriculteurs dans l’aéroport” avec la création d’une Amap locale. Près de Chambéry, un golf va prendre 60 hectares de “très bon potentiel agricole” selon la Chambre d’agriculture qui s’oppose à ce projet. Pour le maire de Marches, le conseil général et un député UMP, ces terres ne sont pas fertiles. En Suisse aussi, notamment près de Genève, on veut transformer 58 hectares de terres d’une coopérative maraîchère en… éco-quartier. Si la France perd chaque année 78 000 hectares de terres agricoles, l’action des Safer permet de sauvegarder les terres agricoles, prétend Le Figaro-12/12/11.

Notre revue de presse se veut un éclairage utile sur ce qui se dit sur la profession, en bien ou en mal, mais ne représente pas nécessairement l’opinion de la rédaction de Biofil sur les sujets traités.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.