Production biologique : les règlements à respecter

Les règlements 834/2007 et 889/2008 qui régissent, au niveau européen, le mode de production biologique permettent, dans un certain nombre de cas, de maintenir une activité conventionnelle en parallèle d’une autre de production biologique sur une même exploitation agricole. Le point sur cette flexibilité.

La flexibilité permet notamment de garantir que la production biologique puisse être amorcée ou maintenue dans les exploitations soumises à des contraintes climatiques, géographiques ou structurelles. Il est bien évident que le maintien sur une même exploitation d’une activité conventionnelle impose à l’exploitant un certain nombre de contraintes parfois telles que la conversion totale de l’exploitation devient la solution la plus appropriée. La règle générale précise que : – concernant les espèces végétales, l’exploitant agricole doit avoir recours à des variétés différentes et facilement distinguables ; – concernant les espèces animales hors aquaculture, à des espèces différentes. (Il n’est pas possible par exemple, dans la majorité des cas, de maintenir un élevage de bovins lait et de bovins allaitants sur la même exploitation conduits selon deux modes différents)…

Lisez la suite de l’article en commandant le numéro papier de Biofil N°67

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.