Salade : se protéger du mildiou et des pucerons grâce aux plantes ?

Dans le cadre du projet 4P, plusieurs stations d’expérimentation ont testés des extraits d’absinthe, armoise, saule et prêle dans la lutte contre le mildiou et les pucerons de la salade. Résultats en demi-teinte pour cette première étape.

 Protéger les plantes par les plantes : voilà ce que signifie l’acronyme 4P, projet de recherche mené de 2010 à 2012, financé par un Casdar avec, pour chef de file, l’Itab et de nombreux partenaires en région. Objectif : initier des recherches scientifiques sur l’intérêt de préparations à base de plantes (les espèces étudiées sont le saule, l’armoise, l’absinthe et la prêle), pour des productions fruitières, légumières et viticoles économes en intrants.

En maraîchage, le projet 4P a été décliné sur la salade (1) et une synthèse des résultats a été présentée par Sandra Prisca-Pierre, du CTIFL, lors des journées substances naturelles à Paris les 9 et 10 avril derniers (lire en page 24). Pour Ludovic Tournant, de la Fredon Nord-Pas-de-Calais, qui a participé aux essais, “l’objectif était vraiment de voir si on pouvait espérer quelque chose de ces extraits de plantes.”  …….

Retrouvez l’intégralité de cet article en lisant Biofil n° 88.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.