La bio dans le monde : L’Europe compense le recul de l’Asie

Les surfaces agricoles bio dans le monde sont restées plutôt stables en 2010 par rapport à 2009. Selon les derniers chiffres de l’Ifoam et du Fibl (1), 37 millions d’hectares de terres agricoles sont cultivés en bio, soit 0,9 % de la SAU. Toujours en tête, l’Océanie et l’Europe.

Comparées aux chiffres issus de l’enquête précédente en 2009, les surfaces bio mondiales ont un peu reculé en 2010, avec une baisse de 200 000 ha. Et ce, malgré la forte croissance en Europe, dont les terres cultivées en bio ont progressé de 800 000 hectares (+ 9 %). Au total sur la planète, 1,6 million de fermes applique les méthodes de l’agriculture biologique en 2010, un chiffre lui aussi inférieur à l’an passé. 34 % de ces producteurs vivent en Afrique, suivie par l’Asie (29 %) et l’Europe (18 %). L’Inde arrive en tête, avec 400 551 fermes menées en bio, puis viennent l’Ouganda (188 625) et le Mexique (128 862). Environ un tiers de ces surfaces (12,5 millions d’hectares) et plus de 80 % des producteurs se situent dans les pays en développement et émergents.

Recul en Asie

C’est le repli sensible de la bio en Asie – en Inde, qui comptabilise désormais 780 000 ha, et en Chine avec 1,39 million d’ha –, qui a fait régresser les surfaces bio globales. Des ajustements de statistiques en Chine, ainsi que l’arrêt de cultures dues aux contaminations des semences par les OGM en Inde, en seraient à l’origine. Pourtant ces deux pays s’intéressent toujours de très près à ce mode de culture offrant des débouchés grandissants et prometteurs. En Inde, un plan de développement est en place, s’appuyant sur des rotations coton-soja notamment.

(…)

Retrouvez l’intégralité de cet article, avec tous les chiffres, en lisant Biofil  n°81.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.