Cultures fruitières : 10 % des surfaces en bio

 En 2010, les conversions en cultures fruitières ont fait un bond significatif : les surfaces engagées représentaient 46 % des surfaces totales en fruits bio.

En 2011, si l’élan s’est ralenti, la dynamique se poursuit, la moitié des conversions s’effectuant par démarche progressive, en conservant la mixité.

En fruit, l’objectif du Grenelle pour 2012 est déjà dépassé : selon les chiffres de l’Observatoire de l’Agence Bio, 9,6 % des surfaces fruitières nationales sont en bio fin 2010, (contre 6,4 % en 2009). Compte tenu de la progression, – même ralentie, elle serait divisée par deux cette année par rapport à l’an dernier –, cette barre des 10 % est franchie.

Les fruits constituent la principale production de 35 % des exploitations bio, regroupant 61 % des surfaces. Les principales régions productrices sont l’Aquitaine (28 % des surfaces en fruits),la Corse(32 %), Rhône-Alpes (20 %), Provence Alpes Côte d’Azur (18 %), Languedoc-Roussillon (17 %).

Retrouvez l’intégralité de l’article dans Biofil n°79, janvier-février 2012

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.