Lupin et soja en essais dans le Nord-Pas de Calais

Des résultats encourageants

En Nord-Pas de Calais, les protéagineux sont en net recul depuis plusieurs années. En cause, des rendements trop irréguliers et un salissement en fin de cycle parfois difficilement maîtrisable. Pour favoriser la culture de soja et de lupin, la Chambre d’agriculture teste la piste des associations.

Association lupin bleu-tritical, début juillet 2015 à Dimont.

Association lupin bleu-tritical, début juillet 2015 à Dimont.

Pour répondre à une demande croissante des opérateurs économiques, la Chambre d’agriculture du Nord-Pas de Calais démarre, au printemps 2015, des essais de lupin et soja. Deux essais similaires sont implantés dans le Nord : l’un à Flesquières (Cambrésis) et l’autre à Dimont (Avesnois), couplant la culture de protéagineux en pure (lupin, féverole, pois, soja) et associés à des céréales…

Lire la suite dans le Biofil n°104 (mars-avril 2016).

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.