Expérimenter, toujours et encore

Dominique Collin cultive 222 hectares de limons-argileux profonds au cœur de la Brie. (© JM Poupeau)

Dominique Collin cultive 222 hectares de limons-argileux profonds au cœur de la Brie. (© JM Poupeau)

Céréalier venu à l’agriculture après un détour par l’informatique, Dominique Collin gère son exploitation, Earl du Chemin blanc en Seine-et-Marne, comme un chef d’entreprise. Très impliqué dans son environnement socio-économique, il ne cesse d’expérimenter de nouvelles pratiques afin de conforter un système de production bien éprouvé.

Après une formation d’ingénieur agricole à l’école supérieure d’agriculture de Purpan, Dominique Collin travaille plusieurs années comme chef de marché et de produit chez Isagri, une société de services informatiques. Quand son père part en retraite, il s’installe en 2002 sur les 105 hectares de la ferme familiale de Ranchien à Marolles-en-Brie, en convertissant 80 % des surfaces en bio. En 2011, il constitue l’Earl du Chemin blanc avec sa femme Sophie, comme conjointe collaboratrice. En 2014, la superficie monte à 222 hectares avec la reprise en conversion de terres cultivées par son oncle dans la commune voisine de Chailly-en-Brie. Les sols sont des limons profonds comportant quelques veines plus argileuses. Ils sont presque entièrement drainés, parfois depuis plus d’un siècle. Malgré leur sensibilité à la battance et une tendance à se refermer, leur potentiel est élevé, notamment en blé.“En contrepartie, les sols sont sujets au salissement, notamment par le vulpin.” Aussi, la maîtrise des adventices est érigée en priorité absolue par le céréalier. Elle passe par l’utilisation d’une “boîte à outils” alliant pratiques agronomiques judicieuses, travail du sol et désherbage mécanique.

[…]

Jean-Martial Poupeau

Lire l’intégralité de l’article dans Biofil n°110 mars-avril 2017.

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.