Formabio : les nouveautés bio de l’enseignement agricole

Le choix en formations à orientation bio augmente dans l’enseignement agricole public et privé. (©Formabio)

Le choix de formations agricoles orientées bio s’étoffe. « La bio attire de plus en plus, et la formation doit répondre aux demandes croissantes d’élèves, d’étudiants et de personnes en reconversion professionnelle », souligne Françoise Degache, animatrice nationale de Formabio. Intégré au collectif Réso’them (1), Formabio accompagne les établissements d’enseignement agricoles publics et privés dans des actions pour diffuser la bio. À noter que la reconnaissance de l’orientation agriculture bio (AB) des formations doit être renouvelée tous les trois ans.

 

Les CS rénovés bientôt orientés bio

En France, plus d’une centaine de formations orientées bio sont déjà proposées. Et la liste va s’allonger avec la possibilité, pour les candidats aux certificats de spécialisation (CS) rénovés, d’obtenir la mention Orientation AB. La crise du Covid-19 retarde la validation de la note de service préparée dans ce sens, qui est attendue avec impatience pour la rentrée de septembre.

Pour l’instant, seuls une quinzaine de CS proposent cette mention bio. « L’intérêt de ces CS par filières de production, est de compléter un bac pro ou un BPREA, en les spécialisant avec une approche plus terrain, plus technique », rappelle Françoise Degache. Leur rénovation par filières, caprins, bovins, ovins, maraîchage…, leur fait intégrer les spécificités du mode de production bio. Formabio informe les centres de formation sur la note de service et les aide à faire leur dossier.

 

Un nouveau BTS technico-commercial à orientation bio

Autre nouveauté pour la rentrée 2020 : la création d’un BTS technico-commercial à orientation bio en formation initiale au lycée privé Roc Fleuri en Charente, le premier en France. « Ce BTS répond à une demande de relocalisation de l’alimentation, et d’un besoin de spécialistes en distribution de produits bio », assure Françoise Degache. Ce nouveau BTS, soutenu par les professionnels bio de Nouvelle-Aquitaine, aborde les systèmes de vente diversifiés – Amap, magasins de producteurs, etc. –, les produits locaux, de saisons… Boostées par le dynamisme de la filière bio, d’autres régions comme l’Occitanie seraient intéressées pour en proposer un similaire.

 

Plus de bio dans les fermes

En octobre 2019, étudiants et stagiaires d’établissements de formation agricole visitent la ferme de la Ruée d’Erwann Ravary, maraîcher, lors d’une journée organisée par la Frab Bretagne dans le cadre de l’événement « la terre est notre futur métier ». ©Formabio

« Pour avoir une formation à orientation bio, il faut que la ferme de l’établissement ou un atelier soient certifiés, ou qu’il existe un support bio en convention avec l’établissement de formation », rappelle Françoise Degache. Cette condition est stimulante : plus de 22 % de la surface agricole des fermes des établissements d’enseignement agricole sont en bio. Et 32 exploitations (sur 192) sont bio en totalité. Les conversions se poursuivent, et les exemples sont nombreux. En Nouvelle-Aquitaine, le site de Bergerac de l’établissement de formation de Dordogne passe à la bio ses 31 ha d’AOP Montbazillac et Bergerac. En Haute-Corrèze, le site de Neuvic convertit son cheptel bovin en bio pour alimenter sa cuisine centrale… À défaut – en raison du Covid-19 – de bénéficier de portes ouvertes pour découvrir les sites sur place, vous pouvez en savoir plus sur le blog de Formabio, et par les visites virtuelles organisées par de nombreux établissements.

C. R-F

(1) Collectif pour accompagner l’enseignement agricole dans la transition écologique.

 

Plus d’informations :

Blog de Formabio : https://reseau-formabio.educagri.fr/wakka.php?wiki=PagePrincipale

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.