Gérer la fertilité. Des sols vivants et productifs

L’analyse du profil cultural est indispensable pour comprendre le fonctionnement du sol. (crédit photo : C. Rivry-Fournier)

L’analyse du profil cultural est indispensable pour comprendre le fonctionnement du sol. (crédit photo : C. Rivry-Fournier)

Nourrir le sol pour nourrir la plante” est le principe de base de l’agriculture biologique, défendu depuis déjà plusieurs décennies en réaction à l’intensification destructrice des sols. Pour autant, la gestion de la fertilité, pour être durable et donc générer une productivité nécessaire à la viabilité des systèmes bio, est complexe. Rien n’est acquis et de nombreuses questions se posent sur l’impact des itinéraires techniques pratiqués dans les systèmes bio, soumis aux contraintes du désherbage mécanique. Comment favoriser au mieux les qualités physiques, chimiques et biologiques des sols pour qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes aujourd’hui et demain ? L’enjeu est de mieux les connaître pour mieux les comprendre… Un défi majeur relevé de la recherche jusqu’aux champs.

Le projet Agrinnov : des outils pour mieux connaître son sol

Une des priorités est de connaître la composition du patrimoine biologique de ses sols et la façon dont ils évoluent. Tel est l’objectif du projet Agrinnov porté par l’Observatoire français des sols vivants (OFSV) avec de multiples partenaires. “Il s’agit d’aider les agriculteurs .à mieux comprendre le lien entre leurs pratiques et leur outil de travail, le sol. Ce, afin de le protéger, résume Élisabeth Vérame, chargée du projet pour l’OFSV. Le but est d’adapter ses techniques agronomiques pour un meilleur bénéfice environnemental et économique.”[…]

INTERVIEW : J.-F. Vian, enseignant-chercheur en agronomie à l’Isara-Lyon : “Le travail du sol : une histoire de compromis” 

Enseignant chercheur à l’Isara-Lyon, Jean-François Vian est spécialisé depuis plus de dix ans sur la qualité des sols et leur biologie en agriculture bio. Il étudie l’influence des systèmes de production sur leurs structures et les dynamiques des matières organiques. […]

 Témoignages de producteurs

  • Henri Sergent, en grandes cultures dans l’Essonne : “Le défi sans labour : réussir ses couverts
  • Florence Voisot, en Côte-d’Or : “Maximiser un faible potentiel
  • Thierry Richoux, viticulteur dans l’Yonne : “Une question d’équilibre”

Lire les 3 articles du dossier « Fertilité des sols » dans Biofil 106 (juillet-août 2016)

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.