Du kaolin contre les mouches et les pucerons

Quand les dégâts des insectes dépassent ce qui est tolérable, la lutte est indispensable. Entre la lutte directe − et ses inconvénients − et la régulation naturelle, une nouvelle piste apparaît avec les barrières minérales : la dissuasion. Le principe est simple : décourager les insectes plutôt que les tuer avec le kaolin.

Photo Kaolin

Sokalciarbo wp est autorisé en agriculture biologique et avec de nombreux usages contre, notamment, les mouches en noyer et olivier.

À l’occasion de Tech & Bio, la société Agrisynergie a présenté sa spécialité Sokalciarbo wp, lors d’ateliers de démonstration. « Son action est mécanique et visuelle, on gêne les parasites, explique Patricia Blanc, représentante du distributeur. Les parasites ne reconnaissent pas leurs supports

(…)

La suite dans Biofil N°97

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.