Argiles, un fort potentiel

Le 19 septembre dernier se tenait, à l’occasion de Tech & Bio, une conférence sur l’utilisation du Sokalciarbo. L’occasion de presque tout savoir sur ce produit : son origine, sa fabrication, son mode d’utilisation optimal, les essais en cours et les perspectives.

L’argile agit comme une barrière minérale qui empêche le ravageur de se positionner sur l’arbre.

L’argile agit comme une barrière minérale qui empêche le ravageur de se positionner sur l’arbre.

Le kaolin, du silicate d’alumine hydraté, est extrait d’un gisement situé à Saint-Brieuc”, commence Loïc Quere, de la société Soka, le fabricant, qui en extrait 300 000 à 400 000 tonnes chaque année. Après extraction et purification, le kaolin est envoyé dans l’Aveyron, où a lieu la calcination : il est chauffé, ses feuillets déshydratés à 1 200 °C, puis il est broyé, pour obtenir une poudre mouillable. “Ce kaolin, affirme-t-il, est extrêmement pur, à plus de 99 %, avec d’infimes traces de quartz (=silice).”

Quel est son mode d’action ?

 

(…) Retrouvez la suite de cet article dans Biofil n° 90.

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.