Archive

PROTECTION DES PLANTES Le succès de la 3e édition du colloque Natural products and biocontrol en témoigne : les outils du biocontrôle sont incontournables en protection des cultures. L’attention des chercheurs

Sept producteurs ont créé un collectif pour acheter ensemble une distillerie mobile adaptée à leurs besoins. (© A. Siciliano) Pour réussir à valoriser au mieux leurs plantes aromatiques,

En Provence-Alpes-Côtes d’Azur, le coût et l’efficacité des fertilisants organiques sont évoqués comme l’un des freins aux conversions en bio des lavande et lavandin. Pourtant, des essais montrent

À Baulon en Ille-et-Vilaine, le Champ de l’Air produit, sèche et ensache une cinquantaine de plantes aromatiques et médicinales. Démarrée en 2009, l’activité tourne à plein régime. Le

Lavande blanchie à l’argile. (Crédit photo : Crieppam) Poursuivant son « virage alternatif », la filière Ppam cherche des solutions au dépérissement à phytoplasme du Stolbur.

Nadine Leduc, installée à Menessaire en Côte d’Or, préside l’Iteipmai depuis 2002. Avec 13 % de surfaces certifiées, les Ppam sont les cultures les plus bio de France. Pour

Jouer la carte du collectif pour développer une filière, de la plantation à la commercialisation : le Comité des plantes à parfum, aromatiques et médicinales (Cpparm) en a fait

Producteur dans la Drôme sur 20 hectares de plantes aromatiques, médicinales et à parfum bio (angélique, échinacée, hamamélis, cassis, bardane…), Frédéric Nivon doit le maintien de son activité

Producteur dans la Drôme sur 20 hectares de plantes aromatiques, médicinales et à parfum bio (angélique, échinacée, hamamélis, cassis, bardane…), Frédéric Nivon doit le maintien de son activité

Étape du voyage sur les plantes à parfum, aromatiques et médicinales organisé en novembre 2014 dans le Sud Est de la France par le Comité Bio du CPPARM (1),

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.