Archive

INTERVIEW de C. Glachant, de la chambre d’agriculture de Seine-et-Marne (© C. Clachant) “Un apport seulement s’il est rentable” Parce qu’une fertilisation n’est pas toujours rentable, même si elle est

Nourrir le sol avant la plante est le fondement de la fertilisation en agriculture bio. À partir de matières organiques – et un peu de matières minérales –, cette fertilisation

(DOSSIER - article 1) Exemple d’innovations en itinéraire technique : le semis dans la culture de chou augmente les surfaces en engrais vert ; le trèfl e incarnat va

(DOSSIER Protection des plantes - Les micro-organismes en action (3) L’Institut français de la vigne et du vin (IFV) d’Angers mène des essais contre l’ oïdium de la vigne, notamment à

(DOSSIER Protection des plantes - Les micro-organismes en action (2) À base du champignon Coniothyrium minitans, Contans WG est une spécialité homologuée contre Sclerotinia. Son efficacité a été testée par de

LE DOSSIER DU MOIS : Virus, bactéries et champignons… Quelle est la place des micro-organismes chez les bio pour prévenir et lutter contre les maladies et les ravageurs ? En tant qu’êtres

Relations humain-animal Bien-être, être bien ou… être ? Taureau et congénères assurent la protection à la vache parturiente et à son veau nouveau né. (© M.C. Favé) Est-il vraiment possible

Catherine Experton - Itab (© A. Coulombel) INTERVIEW : Catherine Experton, responsable de la commission élevage de l’Itab. “La bio doit être exemplaire et innovante”    Biofil : Comment l’Itab aborde-t-il le

Entre vaches, taureaux et éleveur : c’est la nature du lien au vivant qui anime l’homme dans son rapport à l’animal. (© C. Rivry-Fournier) Mis sur le gril

L’analyse du profil cultural est indispensable pour comprendre le fonctionnement du sol. (crédit photo : C. Rivry-Fournier) “Nourrir le sol pour nourrir la plante” est le principe de base de

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.