Producteur dans la Drôme sur 20 hectares de plantes aromatiques, médicinales et à parfum bio (angélique, échinacée, hamamélis, cassis, bardane…), Frédéric Nivon doit le maintien de son activité à un développement progressif.

Si les séchoirs dédiés au vrac sont les plus répandus, ils ne sont pas les seuls systèmes existants. Le défi est de trouver des solutions pour faire face aux années humides. Tour d’horizon avec un

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.