Toutes les enseignes, et pas seulement les magasins spécialisés, intensifient leur offre en fruits et légumes bio. Même la restauration collective est très demandeuse. Pour monter au créneau, les exploitations conjuguent savoir-faire et force commerciale.

Créer un verger bio ne s’improvise pas. Cette prise de risque (évaluée entre 10 000 et 15 000 €/ha selon les espèces en semi-intensif) nécessite réflexions et évaluation des paramètres.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.