Le blé noir n’est pas un bon précédent à blé en soi, car il ne fournit pas En raison de son exigence en éléments fertilisants, notamment en azote (besoins estimés entre 2,6 et 3,3 unités

Afin de mieux cerner la rentabilité des grandes cultures, plusieurs études sont en cours. Il en ressort une vraie difficulté à calculer les coûts de production, notamment en raison du manque de méthode vraiment adaptée

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.