“J’ai converti ma ferme en 2009 d’abord par conviction, raconte Benoît Chevassus, installé à Sazeray. J’avais déjà orienté l’élevage vers des pratiques utilisées bio, notamment l’autonomie alimentaire. Le seul grand changement est le suivi sanitaire.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.