Lors de leur conversion à la bio, les éleveurs s’interrogent souvent sur l’usage des médicaments chimiques de synthèse, doutant de la possibilité de conduire un troupeau sans médicalisation systématique. Pourtant, nombreux sont ceux qui les

Un plan national de réduction des risques d’antibiorésistance en médecine vétérinaire vient d’être lancé en novembre par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Largement utilisés pour traiter les infections bactériennes, aussi bien en médecine humaine

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.