Marché de niche, les laits de juments et d’ânesses sont de plus en plus connus et appréciés, a fortiori en bio, sur les plans nutritionnel et dermatologique notamment. Si les velléités d’installation existent, motivées par

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.