Vente directe bio : “Au plus pré” de la production

À Laupie, petit village de la Drôme provençale de 647 habitants à 10 km de Montélimar, “Au plus pré” est un point de vente collectif en pleine expansion. Ouvert depuis décembre 2005 par quelques producteurs, il réunit aujourd’hui 17 associés qui répondent aux besoins de consommateurs locaux.

Avec un chiffre d’affaires qui a connu une évolution spectaculaire pour atteindre 476 000 € en 2008, le magasin crée de l’emploi.

Nombreuses sont actuellement en France les journées techniques consacrées au maraîchage bio. Celle organisée début octobre à Marsanne, dans la Drôme, à l’initiative de Corabio, a réuni 80 personnes, dont des jeunes et des conventionnels, vivier de l’essor de la bio. L’occasion de découvrir un magasin de producteurs qui tire la production de qualité vers le haut. “On avait envie de proposer autre chose”, déclare Vincent Delmas, l’un des agriculteurs bio – maraîcher à Salette – à l’origine de cet original projet agricommerçant. Dès 2004, un groupe de producteurs partage le même constat : “nous n’étions pas satisfaits de la vente qui se pratiquait en magasins spécialisés, elle nous mettait en concurrence sur certains marchés et nous n’étions pas du tout d’accord avec les pratiques de la grande distribution”. 13 agriculteurs se réunissent pendant un an, et se mettent rapidement d’accord sur trois objectifs communs : “vendre nos produits, créer un lieu convivial et rendre les prix abordables”, résume Vincent Delmas. À voir l’engouement des consommateurs pour ce nouveau magasin alimentaire de proximité, le seul du village, et la foule qui se presse chaque fin d’année à la fête anniversaire du magasin (la soupe, naturellement bio, est offerte !), pas de doute, les objectifs sont atteints.

Une offre complète

Si le succès de l’initiative s’explique par l’énergie mise par les producteurs, il vient aussi du soutien apporté par la mairie, notamment la mise à disposition d’un local à loyer très modéré…

Lisez la suite de l’article en commandant l’édition papier de Biofil N°67

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.