Légumes de plein champ, une filière attractive mais encore poussive

Preuve de l’intérêt porté aux légumes de plein champ bio, une cinquantaine de producteurs et de techniciens de différentes régions se sont retrouvés cet été chez Denis Renard, puis chez Jan Van Overbeke, tous deux légumiers dans le Loiret.

Le légumier Jan Van Overbeke bénéficie d’une expérience de trente ans en culture de légumes bio de plein champ, acquise sur le plan technique et du matériel ainsi que sur la mise en marché.

 Bio Centre, en partenariat avec le Gabor (Groupement des agriculteurs biologiques du Loiret) et la Chambre régionale d’agriculture du Centre, est à l’origine de cette rencontre, mise en place dans le cadre d’un programme Casdar de développement de la filière légumes de plein champ bio. Les deux exploitations correspondent à des systèmes différents : l’une est spécialisée en légumes de plein champ, l’autre a intégré des légumes dans sa rotation céréalière pour se diversifier.

 Jan Van Overbeke, légumier spécialisé

Pour des raisons familiales, Jan Van Overbeke s’est établi dans le Loiret en 2007. En Belgique, il travaillait déjà en bio, dans la ferme de son père qui s’était mis à cultiver ainsi dès 1967, suite à des problèmes de santé. Fort de trente ans d’expérience en culture de légumes bio de plein champ, Jan Van Overbeke bénéficie donc d’un savoir-faire technique, d’une expérience en matériel et d’une bonne connaissance des marchés. Quand il a pris possession de 108 hectares à Sigloy dans le Val de Loire, ceux-ci étaient en conversion depuis un an. L’installation dans un nouveau pays lui a demandé une forte capacité d’adaptation. Outre la langue, les plus grands changements ont été “l’organisation agricole, technique et économique, très différente de ce qu’elle est en Belgique”, reconnaît-il.

 11 espèces différentes

Les terres sont argilo-limoneuses et battantes sur 60 ha environ, avec quelques veines de cailloux. Les autres sols sont composés de sable et de sables limoneux. 80 ha en moyenne sont consacrés aux légumes frais, et 50 à 70 ha en moyenne aux engrais verts. La production légumière comporte 11 espèces différentes : betterave rouge, chicorée, panais, carotte, potimarron, pomme de terre de consommation, pomme de terre plants, racine endive, topinambour, céleri-rave, haricots verts. Les engrais verts cultivés sont l’avoine, la vesce, la phacélie et la luzerne. (…)

Cécile Belin (Gabor) et Annie Desailly (Bio Centre)

Retrouvez l’intégralité de cet article dans Biofil 79.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.