Innover en maraîchage : « Chacun y voit ses priorités »

 

(DOSSIER Innover en maraîchage – article 2)

Exemple d’innovations en itinéraire technique : le semis dans la culture de chou augmente les surfaces en engrais vert ; le trèfl e incarnat va se développer au printemps et couvrir le sol, derrière une culture où la mise en place d’engrais « classique » est souvent impossible (exemple en Maine-et-Loire avec la Cab Pays de la Loire).

Exemple d’innovations en itinéraire technique : le semis dans la culture de chou augmente les surfaces en engrais vert ; le trèfle incarnat va se développer au printemps et couvrir le sol, derrière une culture où la mise en place d’engrais « classique » est souvent impossible (exemple en Maine-et-Loire avec la Cab Pays de la Loire). (© A. Gatineau)

 

INTERVIEW : Amandine Gatineau, conseillère maraîchage au cab des pays de la Loire

Peut-on parler d ’innovations récentes en production bio de légumes ?

Le secteur du maraîchage bio est en constante évolution, avec un dynamisme étonnant à la fois de la part des producteurs et des équipes techniques. Les échanges, formations, publications, expérimentations autour du maraîchage bio n’ont jamais été aussi importants. Chacun y voit ses priorités : certains vont travailler sur l’optimisation de la production, d’autres sur la réduction du temps de travail ou l’ergonomie, d’autres sur des aspects plus sociaux avec des fermes ouvertes et pédagogiques en recherche d’autonomie et d’“exemplarité” écologique.
Pour ma part, mon approche est plus axée sur le maraîchage diversifié et la vente directe, car ce sont les fermes sur lesquelles j’interviens le plus actuellement. Mais la demande augmente du côté des maraîchers nantais en filières longues qui passent en bio.

Quel avenir pour la technique des planches permanentes ?

[…]

Propos recueillis par Christine Rivry-Fournier

Lire l’intégralité de l’interview dans le Biofil n°109 – fév.-janv. 2017.

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.