Faire ses plants : profiter de la chaleur du fumier

La technique de semis « sur couche chaude » valorise la chaleur du fumier en décomposition : une belle alternative au chauffage des serres, très efficace même si elle demande de l’expérience et de la surveillance. Le point avec Jonathan Letz et Nathalie Prévot, maraîchers dans l’Aveyron.

semis de tomates

La technique sur couche chaude, une fois maîtrisée, assure un bon taux de réussite des semis.

Faire ses plants, ou pas ? La question se pose pour de nombreux maraîchers. Jonathan et Nathalie sont installés en bio, à Belcastel, depuis 2010. « Avant d’arriver ici, nous cultivions un grand jardin en Provence. Nous faisions nos plants et en vendions déjà. Et puis nous…

Lire la suite dans Biofil n°99 (mai-juin 2015).

Tags

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.