Séminaire international de l’Agence Bio : concilier économie et attentes citoyennes

Forte de 1, 1 million d’hectares et d’une croissance de 10 % de son marché en 2014, la France est un moteur de la bio européenne. Cette dynamique concerne aussi nos pays voisins, comme en témoignent les invités du Séminaire de l’Agence Bio, notamment la Grande-Bretagne et les Pays-Bas.

AN Séminaire 1

Le 26 février, dans l’enceinte du Sia, le séminaire international de l’Agence Bio dresse l’état des lieux de la bio, avec (de g. à d.), Richard Hampton, Étienne Gangneron, président de l’Agence Bio, Élisabeth Mercier, directrice, Joris Lohman et George Van Der Hilst.

L’optimisme touche la Grande Bretagne. « Les perspectives sont bonnes », résume Richard Hampton, directeur de la coopérative Organic Milk Suppliers (OMSCo), leader du lait bio..

Lire la suite dans Biofil n°99 (mai-juin 2015).

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.