L’ orge, une culture “sociable”

Même si l’orge n’est pas un aussi bon “tuteur” que d’autres céréales comme le triticale ou l’avoine, en raison d’une taille plus courte et d’un port souvent affaissé à la récolte, elle peut néanmoins être associée à d’autres espèces.

 

Moins répandu que le classique triticale-pois, le mélange orge-pois (fourrager ou protéagineux) donne néanmoins satisfaction, sous réserve de bien doser les deux espèces pour éviter la verse. En effet, contrairement aux idées reçues…

 

Retrouvez l’intégralité de cet article en lisant Biofil n°84 (novembre-décembre 2012).

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.