Céréaliers “jardiniers” : une excellente propreté des cultures visée

Combiner rotation courte et travail intensif du sol est la stratégie adoptée par Bruno Papa et Lis Gurtner, associés sur 84 hectares à Puylaroque. L’excellente propreté des cultures atteste d’une très bonne maîtrise technique et d’un souci permanent de bien faire. En blé, des mélanges de variétés sont testés.

Parcelle de blé conduite en association variétale, Renan-Hendrix-Forcali, en juin 2016.

Parcelle de blé conduite en association variétale, Renan-Hendrix-Forcali, en juin 2016. (© J.-M. Poupeau)

Originaire de Suisse, Bruno Papa a conservé la rigueur et la méticulosité qui sied aux
Helvètes. “Un de nos objectifs est d’obtenir une propreté maximale des cultures, gage de récoltes de qualité et de durabilité du système, martèle le céréalier. Pour certaines adventices comme la folle-avoine ou le xanthium, la tolérance est zéro.” Le ton est donné : la visite des parcelles du Gaec de la Commanderie, en bio depuis 2000, s’apparente à celle d’un grand jardin, tellement la propreté des cultures – soja, blé, tournesol – est impressionnante.

[…]

Jean-Martial Poupeau

Lire l’intégralité de l’article dans Biofil n°108 – nov-déc 2016.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.