Améliorer la qualité, du champ à l’assiette

Premières rencontres des grandes cultures bio

Organisées par l’Itab, Arvalis-Institut du végétal et Terres Inovia, les premières rencontres des grandes cultures bio ont abordé les leviers techniques capables d’améliorer la qualité des productions destinées à l’alimentation humaine et animale.

Associations d’espèces, filières soja et blé meunier : les trois sujets phares de ce colloque. (© JM Poupeau)

Associations d’espèces, filières soja et blé meunier : les trois sujets phares de ce colloque. (© JM Poupeau)

250 participants, acteurs de la recherche et développement, producteurs, collecteurs, transformateurs et distributeurs ont suivi ces rencontres, le 24 novembre à Paris. Dans un contexte particulier, celui d’une récolte céréalière 2016 catastrophique dans de nombreuses régions, ce succès est en phase avec la montée en puissance du marché de l’alimentation bio. Les trois sessions – céréales-légumineuses, soja et blé panifiable – sont l’occasion de débattre des moyens nécessaires pour améliorer la qualité des productions.

La compréhension des interactions entre les cultures associées – « culture simultanée d’au moins deux espèces sur la même surface pendant une période significative de leur croissance” – suscite de fortes attentes, tant du côté des producteurs que des transformateurs.

[…]

Jean-Martial Poupeau

Lire la suite de cet article dans le Biofil n°109 – fév.-janv. 2017.

 

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.