Sommet de l’élevage : interview de Philippe Cabarat

Philippe Cabarat, président de la commission bio d’Interbev et des EBF (Éleveurs bio de France).

Philippe Cabarat : “La fermeté des prix dans le sillage du conventionnel

Le Sommet de l’Élevage à Cournon, du 3 au 5 octobre 2012, a été l’occasion de faire le point sur la filière viande bio en plein essor. Philippe Cabarat, éleveur de Charolais en Bourgogne et responsable professionnel, expose les nouveaux défis de la filière.

Comment évolue le marché de la viande bovine bio ?

Il est très influencé par la fermeté du marché conventionnel, et la surprise est que les fortes conversions en bovins allaitants comme en laitières n’ont pas provoqué, jusqu’à présent, de tensions à la baisse. Heureusement, étant donné la hausse du coût de l’aliment, subie par ceux qui ne parviennent pas à une autonomie alimentaire suffisante.

Pourquoi cette flambée des prix en bovins conventionnels ?

Cette hausse résulte de plusieurs facteurs. La demande grandissante à l’export de jeunes bovins a fait grimper les cours depuis 2011 ; désormais, les marchés turque et des pays du Maghreb achètent vifs une partie des jeunes bovins mâles, entre 10 et 20 mois, abattus désormais dans leurs abattoirs. (…)

Retrouvez l’intégralité de cette interview en lisant Biofil n° 85.

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.