Séchage du foin en grange : dix ans d’engagement pour Segrafo

Pour ses dix ans, Segrafo Ouest a réuni, fin janvier à Saint-Gilles près de Rennes, plus de 300 personnes dont de nombreux éleveurs conventionnels. Preuve que la recherche d’autonomie est plus que jamais à l’ordre du jour. Deux invités suisses ont témoigné des pratiques helvètes, des prairies au séchage.

“Le séchage en grange est un système simple, fiable et économe répondant aux attentes environnementales”, assure Denis Bertrand, éleveur laitier bio et président de Segrafo Ouest.

“Le séchage du foin en grange répond à plusieurs challenges : produire mieux, respecter plus et arriver à vivre de son métier”, résume Denis Bertrand, président de Segrafo Ouest et producteur laitier bio en Ille-et-Vilaine (voir aussi Biofil 57). Adopter cette technique nécessite cependant des changements de pratique, afin d’abandonner le système maïs-soja : mais quels travaux entreprendre, quelles méthodes de travail adopter, quels mélanges d’espèces semer, comment envisager ses investissements ? Pour les conventionnels, le séchage en grange lance de surcroît la réflexion d’une conversion à l’agriculture biologique.

(…)

Retrouvez l’intégralité de l’article dans Biofil N° 69 – Mars-Avril 2010

Inscrivez-vous à la newsletter
gratuite de BIOFIL.